fbpx

Profession libérale : garantir la confidentialité de dossiers malgré mes caméras

Garder le caractère secret des dossiers personnels dans le bureau d’un médecin, d’un avocat ou un autre corps de métier libéral est une chose très importante pour ces derniers. Vu la sensibilité des informations qu’on pourrait y trouver et que la vie privée de toute personne doit être protégée, il est plus qu’impérieux pour les professionnels de les tenir cachés. Cependant, avec le développement de la vidéosurveillance certains se demandent si la confidentialité requise est toujours respectée. Découvrez la réponse à cette inquiétude dans cet article.

À quoi sert la caméra de surveillance ?

Comme son nom l’indique, la caméra de surveillance sert à surveiller. Que ce soit le bureau, la maison ou ailleurs c’est toujours bien d’avoir un œil sur ses locaux où que l’on soit et de savoir exactement qui sont ceux qui sont passés par là à la minute près. La caméra de surveillance sert aussi de preuve si une éventuelle infraction a été commise. La vidéosurveillance est très utile pour les milieux professionnels, mais le secret professionnel qui doit être gardé amène certains à se méfier des caméras de surveillance.

Comment utiliser la vidéosurveillance dans un bureau ?

Il faut avant toute chose recevoir les autorisations nécessaires pour l’installation d’une caméra de surveillance. Selon le type de vidéosurveillance que vous prévoyez d’utiliser, il faudra soit une simple déclaration à la CNIL ou demander une autorisation en bonne et due forme à la préfecture. Cette dernière doit être renouvelée tous les 5 ans.

Ensuite, une caméra de surveillance n’est pas un dispositif d’espionnage. Vous devez alors informer les usagers de votre bureau (vos employés, vos clients et vos visiteurs) de la présence d’une caméra qui peut les filmer. Par ailleurs, la caméra de surveillance ne doit pas tout filmer. Elle doit respecter la vie privée des uns et des autres. Cela témoigne du respect que vous portez en leur personne. Des espaces de pause et des espaces sensibles comme les toilettes ainsi que la voie publique ne doivent pas être filmés. De même, étant donné qu’on est dans le cas d’une profession libérale, la caméra de surveillance ne doit pas surveiller les lieux de réception des clients (la zone d’intimité dans un cabinet médical par exemple), ainsi que le lieu d’entreposage des dossiers (les archives).

De plus, il faut vraiment limiter l’accès aux images de la vidéosurveillance. N’importe qui ne doit pas avoir accès à ces images assez sensibles surtout pour les bureaux de travailleurs libéraux.

En tant que travailleur libéral, vous avez parfaitement le droit d’utiliser une caméra de surveillance. Cependant, vu la sensibilité des informations personnelles que vous manipulez, il faut une certaine discrétion. Vos caméras de surveillance ne doivent pas filmer certains lieux et certaines choses dans votre cabinet de travail puisque vous n’êtes pas là pour exposer la vie privée de vos clients. Vous voulez juste assurer leur sécurité et prévenir les cambriolages. Cela y va de la confiance que vos clients auront en vous.

 

Quelle différence entre une alarme de sécurité et une alarme dissuasive